[Image] Un Corps pur, l'esprit clair (Part 1/3)


« La société est devenue, selon toute évidence, un problème biochimique. » L. Ron Hubbard

  E
tant donné la tendance du LSD à se réactiver longtemps après l’ingestion, affirmait Ron Hubbard fin 1979, et étant donné les dosages infimes nécessaires à cette réactivation : « j’ai fini par déduire qu’il devait demeurer dans l’organisme. » Cette déclaration revêt bien plus d’importance qu’on pourrait l’imaginer à première vue, particulièrement avec la découverte corrélative selon laquelle toutes les substances toxiques (les agents conservateurs, les pesticides et toute la panoplie des drogues médicinales et illégales) pourraient pareillement se loger dans les tissus adipeux.

     Telle était la piste de recherches qui mena finalement au développement du Programme de purification. En termes simples, on pourrait décrire le programme comme une détoxication à long terme, et s’il visait à l’origine à éliminer les obstacles biochimiques à la prestation des services de Scientologie, la communauté médicale et scientifique ne tarda guère à en prendre bonne note. Après tout, nous avions là le premier moyen efficace d’éliminer non seulement les résidus de drogues, mais aussi les toxines de l’environnement — et les résultats étaient à la fois cliniquement mesurables et tout à fait spectaculaires. En effet, et c’est là le message principal de Ron, bien que les résidus soient à même de gravement perturber l’équilibre des fluides et plus encore, le point de concentration du Programme de purification repose sur les résidus de drogues eux-mêmes et les phénomènes mentaux attenants.

     Comment exactement les dépôts de drogues ou médicaments et de toxines affectent-ils le processus de la pensée humaine, et comment le Programme de purification élimine-t-il ces dépôts ? Tel est le sujet de l’article suivant, tiré du livre Un Corps pur, l’esprit clair, de L. Ron Hubbard. L’ouvrage parle de lui-même, et il fait d’ailleurs autorité concernant le programme Hubbard de Purification. Toutefois la déclaration suivante, représentative de la toile de fond, peut présenter un certain intérêt.

     « Au fil des ans, des entreprises de recherche privées ont coopéré avec des scientifiques du gouvernement pour étudier la méthode Hubbard de désintoxication, et ils ont conclu que le travail d’avant-garde de celui qui l’a développée, écrite et recherchée, Ron Hubbard, était en fait valable. Alors qu’on a largement salué cette technique de par son utilisation par Narconon (un programme international de désintoxication et de réhabilitation), ce n’est qu’au cours de ces dernières années que des scientifiques de l’environnement ont établi que son efficacité permettrait de prendre en main la kyrielle de problèmes relatifs à la pollution qui assaille notre société moderne. »

     Robert B. Amido
     Journal de l’application des lois de Californie

Un Corps pur, l'esprit clair suite...



| Précédente | Glossaire de termes de Scientologie | Sommaire | Suivante |
| Sondage sur ce site de Scientologie | Sites concernant la Scientologie | Librairie | Page de Garde |

info@scientology.net
© 1997-2004 Église de Scientologie International. Tous droits de reproduction et d'adaptation réservés.

Information sur les marques de fabrique et les marques de service de la Scientologie une philosophie religieuse appliquée